Bannière L’État social 2.0 voit le jour au Québec

L’État social 2.0 voit le jour au Québec

Au début des années 1990, le nombre de prestataires de l’assurance sociale connaît une forte croissance au Québec. En 1995, la ministre de la Sécurité du revenu du Québec confie donc à des chercheurs le mandat de lui soumettre des recommandations pour entamer une réforme du régime de sécurité du revenu.

Projet

Le rapport Fortin-Séguin a proposé de mieux soutenir l’insertion en emploi de toutes les personnes assistées, même handicapées, de bonifier les allocations familiales, d’instaurer un régime public d’assurance médicaments, de hausser le salaire minimum à 47 % du salaire moyen et de réduire les tarifs des garderies.

Impacts

Accueillies favorablement, toutes les recommandations du rapport sont acceptées par le gouvernement et toujours en vigueur :

  • Un régime québécois d’assurance médicaments est instauré.
  • Le salaire minimum est haussé à 49 % du salaire moyen.
  • Le réseau des CPE voit le jour en 1997 et favorise la présence des femmes de 20 à 44 ans sur le marché travail pour atteindre, en 2018, le plus haut taux mondial, soit 85 %.
  • La bonification des allocations familiales a fait chuter le nombre de familles monoparentales sur l’aide sociale, passant de 99 000 en 1996 à 30 000 en 2018, soit une diminution de 70 %.
Économique

Équipe de recherche

Pierre Fortin, professeur émérite, Département des sciences économiques, ESG UQAM

Francine Séguin, professeure, Département de management, HEC Montréal

 

Pour en savoir plus

Le rapport Fortin-Séguin

Le professeur émérite Pierre Fortin est nommé Grand Montréalais – Actualités UQAM

 

Crédit image: Getty Images