Bannière Un traitement choc contre les algues bleues

Un traitement choc contre les algues bleues


  • Crédit image: ACBVLB

  • Crédit image: Anne Joncas

En trop grande quantité, les algues bleues peuvent avoir une incidence néfaste sur l’écosystème aquatique , la santé des animaux ainsi que sur celle des êtres humains. En 2006, le lac Bromont a été victime d’une prolifération excessive d’algues bleues, ayant des conséquences socio-économiques et récréotouristiques négatives sur la région.

Projet

À la recherche de solutions, l’organisme Action conservation du bassin versant du lac Bromont (ACBVLB) fait appel à l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM afin qu’une étude soit menée pour déterminer les causes de cette prolifération et restaurer la santé du lac.

Impacts

  • Les conclusions de l’étude montrent que la prolifération est principalement causée par l’accumulation de phosphore au fond du lac.
  • Elles conduisent à une recommandation de traitement non toxique à base d’argile et de lanthane : l’application de Phoslock.
  • À peine un an après son application, le traitement a permis de réduire de 70 % la quantité de phosphore dans le lac.
  • Depuis le traitement, les activités récréotouristiques ont repris leur cours et le lac est de nouveau ouvert à la baignade.
  • La réussite de ce projet donne espoir qu’au Québec et ailleurs dans le monde, d’autres lacs étant touchés par la même problématique pourront à leur tour être restaurés.
Environnemental
Économique

Chercheuse principale

Dolores Planas, professeure émérite, Département des sciences biologiques, UQAM

Collaborateurs

Claire Vanier (UQAM); Anne Joncas (ACBVLB, Ville de Bromont); Service aux collectivités de l’UQAM; plus de 30 étudiants et assistants de recherche

 

Pour en savoir plus

Traitement-choc réussi contre les algues bleu-vert du lac Bromont – Radio-Canada

L’application du Phoslock a été très bénéfique pour le lac Bromont

Lac Bromont: une santé restaurée – Actualités UQAM

Lac en péril – Actualités UQAM

 

Crédit image: Anne Joncas