Bannière Une réponse concrète au défi du vivre-ensemble

Une réponse concrète au défi du vivre-ensemble



Dans la société et à l’université, les francophones ont peu de contact avec des personnes issues de l’immigration. Pourtant, c’est ce contact qui favorise une meilleure harmonie interculturelle. Comment répondre à ce besoin d’établir des ponts entre les individus de la société d’accueil et ceux de la diversité ethnoculturelle?

Projet

Les jumelages interculturels, qui ont vu le jour à l’UQAM en 2002, permettent des rencontres entre des étudiants francophones de toutes les facultés et des immigrants apprenant le français. L’objectif n’est pas seulement de pratiquer la langue, mais aussi d’en apprendre davantage sur la culture de l’autre et d’échanger dans la réciprocité.

Impacts

  • Les jumelages établissent des ponts entre les communautés culturelles pour contribuer au vivre-ensemble.
  • Douze mille étudiants de l’UQAM ont bénéficié du programme et développé des compétences interculturelles utiles pour le marché du travail.
  • L’apprentissage de la langue et de la société d’accueil pour les personnes immigrantes a été amélioré.
  • Le modèle des jumelages a été repris dans plusieurs milieux professionnels et même dans plusieurs pays.
Culturel
International

Équipe de recherche

Myra Deraîche, maître de langue, École de langues, UQAM

Marie-Cécile Guillot, vice-doyenne aux études, Faculté de communication, UQAM

Nicole Carignan, professeure associée, Département d’éducation et formation spécialisées, UQAM

Crédit image: Nathalie St-Pierre