Bannière Une vigile critique au Québec

Une vigile critique au Québec



La population québécoise est interpellée par les risques liés aux projets énergétiques sur son territoire et le plus souvent insatisfaite des informations provenant des promoteurs. La question du gaz de schiste en est un exemple frappant. Les débats publics concernant de tels projets doivent être soutenus par une information complète et valide.

Projet

Le Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste et les enjeux énergétiques au Québec voit le jour à l’UQAM en 2011. Il regroupe plus de 150 scientifiques afin d’exercer une vigile critique multidisciplinaire sur la question énergétique. Il mène des recherches, rend accessible l’information scientifique, publie des analyses, propose des scénarios de transition, organise des conférences publiques et participe aux débats et consultations.

Impacts

  • Le Collectif interpelle le gouvernement et analyse ses choix énergétiques et ses projets de lois et règlements.
  • Il offre un soutien majeur à la mobilisation citoyenne qui a mené jusqu’ici à l’abandon des projets pétroliers et gaziers, entre autres dans l’estuaire et la vallée du Saint-Laurent, de même que sur l’île d’Anticosti.
  • Le Collectif a accompagné les luttes qui ont permis de contrer l’installation d’infrastructures énergétiques insoutenables, comme le pipeline Énergie Est et le port pétrolier à Cacouna.
  • Il soutient les municipalités dans la revendication de leur autonomie quant à l’aménagement de leur territoire.
Environnemental

Instigatrice

Lucie Sauvé, professeure, Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté de l’UQAM (Centr’ERE-UQAM)

 

Équipe de recherche*

Marc Durand, professeur, Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère, UQAM

Marc Brullemans, chercheur indépendant et biophysicien

Bernard Saulnier, chercheur indépendant et ingénieur

Jean Baril, professeur, Département des sciences juridiques, UQAM

Michel Bélanger, Centre québécois du droit de l’environnement

Louis-Étienne Boudreault, chercheur, DTU Wind Energy, Danemark

Simon-Philippe Breton, professeur adjoint, Département des sciences de la Terre, Université Uppsala, Suède

Laurence Brière, professeure associée, Centr’ERE-UQAM

Élyse Caron-Beaudoin, chercheuse, École de santé publique, Université de Montréal

Daniel Chapdelaine, Robert Desjardins et Luc Desnoyers, professeurs, Département des sciences biologiques, UQAM

Bonnie Campbell, professeure, Département des sciences politiques, UQAM

Bruno Detuncq, professeur, Département de génie mécanique, Polytechnique Montréal

Alain Deneault, chargé de cours, Département de sociologie, UQAM

Michel Duguay, professeur, Département de génie électrique et de génie informatique, Université Laval

Élyse-Ann Faubert, professeure, Département de biologie, collège Édouard-Montpetit

Évariste Feurtey, professeur, Programme d’électronique industrielle, cégep de Rimouski

Jacques Fortin, professeur, Département de sciences comptables, HEC Montréal

Frédéric Fournier, professeur, Département de didactique, UQAM

Jesse Greener, professeur, Département de chimie, Université Laval

Richard Langelier, chargé de cours, Département de sociologie, UQAM

Pierre Langlois, physicien et chercheur indépendant

Céline Marier, professeure, Département des sciences de la nature, cégep de Drummondville

Luc Marcouiller, chercheur en génie mécanique, Institut de recherche Hydro-Québec

Éric Notebaert, professeur, Faculté de médecine, Université de Montréal

Isabel Orellana, professeure, Département de didactique et ISE, UQAM

Éric Pineault, professeur, Département de sociologie, UQAM

Florence Piron, professeure, Département d’information et de communication, Université Laval

Réal Reid, chercheur en génie mécanique et énergie éolienne, IREQ

Marie St-Arnaud, chargée de cours, Département de didactique et ISE, UQAM

Carol Saucier, professeur, Département sociétés, territoires et développement, UQAR

Bernard Saulnier, chercheur indépendant et ingénieur

Catherine Trudelle et Jean-Philippe Waaub, professeurs, Département de géographie, UQAM

Louise Vandelac, professeure, Département de sociologie, UQAM

Autres membres du collectif

*Titres des personnes au moment du projet

Partenaires

Centr’ERE-UQAM; Institut des sciences de l’environnement (ISE) de l’UQAM; Regroupement vigilance hydrocarbures Québec; Coalition Eau-Secours!; Centre québécois du droit de l’environnement; Association canadienne des médecins pour l’environnement

 

Pour en savoir plus

Site du Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste et les enjeux énergétiques au Québec

Près de 50 professeurs adhèrent au Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste au Québec – Actualités UQAM

Le non-sens d’utiliser le gaz naturel comme énergie de transition au Québec – Le Devoir

Une stratégie globale de transition énergétique s’impose – Le Devoir

Crédit image: Getty Images